Nos Projets

ACINA est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général créée en janvier 2014. Elle a pour vocation de permettre aux ‘nouveaux arrivants’ un digne exercice de leur appartenance à la société par l’inclusion sociale et professionnelle, leur permettant ainsi d’acquérir leur propre autonomie dans le système socio-administratif français.

Pour accompagner ces publics vers un libre choix de leur parcours de vie, l’association agit principalement sur 2 plans :

  • L’accompagnement social. Les actions de sensibilisation menées par l’association et la co-construction systématique des démarches avec les bénéficiaires visent à un accès durable au droit commun : domiciliation, couverture maladie, scolarisation, bancarisation, accès aux droits sociaux, à l’hébergement et au logement…
  • L’insertion professionnelle s’opère quant à elle via l’accompagnement individualisé (définition du projet professionnel, préparation aux entretiens, mise en lien avec des recruteurs, suivi post-embauche, etc.) et des ateliers collectifs (rédaction de CV, explication du monde professionnel en France, confiance en soi, etc.)

ACINA organise également des cours de français, des ateliers d’informatique, des rencontres, des activités ou des sorties culturelles autour des besoins exprimés par les personnes accompagnées.

Pour mener à bien la mission qu’elle s’est fixée, l’association s’inscrit dans une dynamique partenariale au sein des territoires où elle intervient (voir -ci-contre). A ce titre, elle participe à la structuration d’un écosystème local en échangeant avec, coordonnant ou mobilisant les services de l’Etat, collectivités territoriales, administrations, entreprises, acteurs de la formation, associations et bénévoles. Elle tente de réinventer l’intervention parapublique lorsqu’elle fait le constat de situations sociales dysfonctionnantes.

L’action d’ACINA s’articule aujourd’hui autour de deux volets :

  • L’insertion des populations majoritairement migrantes intra-communautaires vivant en squat ou bidonville. A partir de 2015, des actions d’accompagnement ont été expérimentées dans le Val-d’Oise et à Paris, avant d’être déployées dans l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne en 2018 à travers le programme « Mobilisation pour une Inclusion Active ». Ce programme a pour but l’accompagnement global de familles ou personne seule vivant en squat et bidonville, la mise en œuvre de projets locaux de résorption de bidonvilles ou de squats par l’inclusion de leurs habitants, et le recensement en vue d’une mise à l’abri en cas d’évacuation.
  • L’insertion des personnes principalement réfugiées en situation d’habitat précaire (hôtel social, centres d’hébergement…) à travers des premières expérimentations puis du programme « Franchir les frontières de l’accès à l’emploi », déployé dans le Val-d’Oise et à Paris. Il applique la méthode ACINA et a pour but l’accès au logement pérenne et à l’autonomie par l’apprentissage de la langue française et l’accompagnement vers l’emploi.