Méthodologie

La méthodologie développée et mise en oeuvre par ACINA s’articule autour de 4 temps :

> L’aller-vers : les équipes d’ACINA vont au-devant des bénéficiaires, les nouveaux arrivants, au coeur des bidonvilles et des squats pour les sensibiliser et les accompagner. Cette démarche permet de toucher un public qui ne disposerait pas des ressources suffisantes pour accéder à ses droits, à une insertion par l’emploi et par le logement.

> L’accompagnement vers la reconnaissance des droits : si elles l’ignorent trop souvent, les personnes vivant en squat ou en bidonvilles sont des citoyens à part entière. Au-delà des problématiques du quotidien (alimentation…) ACINA accompagne les plus fragiles vers le plein exercice de leurs droits : au logement, à l’éducation, à un emploi…

> Accompagnement personnalisé à l’insertion professionnelle : Au-delà de leurs droits, ACINA accompagne ses bénéficiaires vers l’emploi. Cette phase spécifique de l’accompagnement est détaillée ci-après (lien interne à la page).

> Modules d’insertion socio-professionnelle collectifs : ACINA organise tout au long de l’année de nombreux ateliers. Cours de français, temps d’échange et de paroles, valorisation des expériences passées… Parfois adressés à des publics spécifiques (jeunes, femmes…), ces modules permettent de redonner confiance et d’affiner les projets personnels et professionnels.

Qui sont les « nouveaux arrivants » ?

Forgé par ACINA, le concept hors cadre d’une catégorisation administrative de “Nouveaux Arrivants” désigne des personnes :
– Ayant connu un parcours migratoire (intra ou extra européen)
– Vivant en habitat indigne et/ou précaire (bidonville, hôtel social, squat…)
– Ayant des difficultés d’accès à une prise en charge ou à l’information
– Éligibles à l’insertion professionnelle ou para-professionnelle
ACINA accorde une attention particulière aux jeunes et aux femmes dans l’ensemble de ces programmes.

Focus : l’accompagnement vers l’emploi & l’accompagnement social