Femmes et empowerment – ACINA

[:fr]

«Donner aux femmes les moyens de participer pleinement à la vie économique dans tous les secteurs est essentiel afin d’édifier des économies solides, de réaliser les objectifs internationaux de développement et de durabilité, et d’améliorer la qualité de vie des femmes, des hommes, des familles et des communautés.»

Principes d’autonomisation des femmes selon ONU Femmes. 

ACINA se place dans cette perspective dans le cadre de son projet en faveur de l’insertion socio-économique et de l’empowerment des femmes migrantes, principalement d’origine roumaine et considérées comme roms, vivant en bidonville/squat/à la rue en Région Île-de-France.

« Les femmes roms figurent actuellement parmi les groupes et les personnes les plus menacés dans les Etats membres, les pays adhérents et les pays candidats »

Considération A. de la Résolution du Parlement européen sur la situation des femmes roms dans l’Union européenne (2005/2164(INI)).

Il convient tout de suite de préciser que la situation décrite ici des femmes roms n’est pas représentative de celle de l’ensemble des femmes de la population Rom en Europe au nombre de 12 millions, qui est loin d’être un groupe homogène. Il est ici question de celles vivant dans des conditions extrêmes de précarité, non-intégrées socio-professionnellement et vivant en habitat indigne, et de ce fait plus visibles.  De nombreuses femmes roms occupent des fonctions de militantes, de cadres, d’enseignantes ou encore d’ouvrières ou d’employées d’entreprises agricoles par exemple au sein des anciens pays communistes notamment. A l’Ouest, l’activité économique féminine depuis la fin du 20ème se niche davantage dans les activités indépendantes comme l’artisanat ou les activités agricoles saisonnières[1].

Réfléchir ensemble à la façon de ne pas figer les comportements, sous prétexte de culture, mais de contribuer à la construction et la protection d’une culture rom moderne, respectant les droits de l’Homme.

 

cadre femmes

 

Schémas Femmes européennes roms

 

 

encadré femmes

ACINA s’engage à :

  • participer à l’autonomisation effective des femmes roms comme stratégie d’amélioration de leurs conditions de vie;

  • ancrer la dimension de genre dans le processus d’insertion professionnelle mis en place dans le cadre de ce projet;

  • intégrer des mécanismes de reprise de confiance en soi et de renforcement des capacités de ces femmes;

  • contribuer à véhiculer une image positive et non stéréotypée des femmes et filles roms. 

 ____________________________________________________________________________________________________________

[1] Article “Les femmes roms, entre institutions et movement” Claire Auzias, in “Les Roms, ces européens”, Les Temps Modernes n°677

[2] Données chiffrées tirées du Rapport de l’Observatoire des inégalités, des sites web de la Commission Européenne et d’Eurostat[:en] 

 

 

 

Schémas Femmes européennes roms[:]


Partenaires financiers