L’action d’ACINA en Seine-Saint-Denis

  • Post author:
  • Post category:Nouvelles

Avec près de 2000 personnes1, le département de Seine-Saint-Denis compte la plus importante population vivant en bidonville en France. Découverte de l’action d’ACINA dans un département au tissu associatif riche et mobilisé.

Des situations hétérogènes

Les personnes vivant en bidonville ou en squat sont nombreuses dans le 93 et cette situation recouvre des réalités diverses d’un bout à l’autre du département. A Bondy, dès l’été 2018, l’équipe sociale est intervenue au côté d’autres associations et avec l’appui de la mairie sur un bidonville où vivaient plus de 250 personnes coincées entre le canal et une zone industrielle et commerciale proche de l’A3. A Montreuil, depuis avril 2018, ACINA accompagne 25 familles vivant dans un squat en lien avec le tissu associatif local et les services de la ville. 5 familles sont aujourd’hui prêtes au logement.

Quel que soit le terrain, ACINA mène de front formation et insertion professionnelle, accompagnement dans l’accès au droit et coordination avec les associations locales. A Montreuil, cette coopération a notamment débouché sur la venue mensuelle d’une sage-femme de la Protection Maternelle Infantile et la mise en place d’activités sportives favorisant l’intégration des enfants dans la ville comme avec Big Bang Ballers. “Nous sommes aussi particulièrement vigilants sur la scolarisation des enfants avec de potentiels retards dans les apprentissages du fait du confinement” complète Olivia, coordinatrice sociale de l’antenne 93. L’association sera également partie prenante de l’espace AXEL géré par la Caisse des dépôts à Montreuil, un nouveau lieu rassemblant différents acteurs et dédié à la question de l’emploi et de la formation professionnelle en quartier prioritaire de la politique de la ville.

L’association ACINA continue par ailleurs d’être mobilisée sur le projet interassociatif financé par la Fondation Abbé Pierre en partenariat avec l’association Quatorze, Lieux possibles et Ecodrom situé au 15 bis rue Saint Antoine à Montreuil. Une conseillère en insertion accompagne les personnes sur un volet professionnel et en parallèle au relogement de ces familles.
Des comités de pilotage sont organisés entre partenaires et aussi en présence des personnes. Ils permettent d’assurer le bon développement du projet et d’être plus réactifs aux difficultés rencontrées.

Des partenaires mobilisés

Et pour être au plus près des personnes accompagnées, l’antenne 93 vient d’investir un nouveau local à Bondy. Loin d’être anodin, ce changement permet de mieux travailler. “Les familles se sentent mieux et la qualité d’accueil est meilleure. De plus, un espace informatique a été mis en place et une permanence numérique va être ouverte pour permettre de faire des démarches en ligne (C.V, recherche d’emploi, demande de logement…). L’ouverture du local permet aussi d’être au plus proche des autres associations actives sur le terrain.

Si il est vrai que le département de la Seine-Saint-Denis cumule de nombreux problèmes sociaux, le département jouit également d’une pluralité d’acteurs associatifs qui fait sa richesse et sa force.” nous dit Olivia. Pour mutualiser les moyens et décloisonner le travail avec les autres acteurs, la coordination est donc régulière. Un séminaire inter-associatif a été organisé pour aborder les aspects opérationnels comme stratégiques avec pour objectif de construire une méthodologie partagée et un plaidoyer commun. Pendant le confinement, les déplacements sur les terrains ont été coordonnés (distribution de chèques-services…). Et, fait exceptionnel, l’interpellation commune de deux municipalités a permis, fait exceptionnel, que tous les ménages présents sur un bidonville soient mis à l’abri lors d’une expulsion en janvier 2020. 

Pour poursuivre au mieux ses missions, l’équipe du 93 est actuellement à la recherche d’un.e ou plusieurs bénévoles pour assurer des cours de français et une permanence numérique de maintien aux droits (actualisation Pôle emploi, déclaration CAF, URSSAF…). Intéressé.e? Contactez Lana Breuzé – benevolat.acina@gmail.com

1 – Etat des lieux des bidonvilles en France métropolitaine au 1er juillet 2018 Délégation Interministérielle à l’Hébergement et l’Accès au Logement (DIHAL)