Fin de la mission “diagnostics pré-évacuation” par ACINA dans le cadre du programme M.I.A

  • Post author:
  • Post category:Nouvelles

ACINA a souhaité mettre un terme à sa mission de réalisation de diagnostics sociaux pré-évacuation qu’elle portait depuis juillet 2018 sur les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et de l’Essonne, dans le cadre de son programme M.I.A. ACINA a ainsi passé le flambeau à Coallia le 15 septembre 2021, qui effectuera également cette mission sur le département des Yvelines en plus de ceux précités.

ACINA avait ainsi pris le relais de cette mission précédemment réalisée par ADOMA lorsque l’association était devenue, en 2018, l’opérateur régional de résorption des bidonvilles. L’association avait en effet commencé dès 2016 à réaliser des diagnostics pré-évacuation en vue de la mise à l’abri des familles souhaitant être hébergées suite à l’expulsion de leur lieu de vie à la demande de la Préfecture du Val-d’Oise, mission qui était conduite en collaboration étroite avec l’ex-DDCS et le SIAO 95. Forte de cette expérience qui avait permis des résultats encourageants en termes d’hébergement et d’insertion des ménages issus de bidonville, ACINA avait pu étendre cette mission au 91, 92, 93, 94 dans le cadre de son programme M.I.A. Depuis août 2018, ACINA a ainsi effectué plus d’une cinquantaine de diagnostics pré-évacuation, recensant un peu plus de 1 700 personnes en demande de mise à l’abri. 30% d’entre elles ont accédé à un hébergement d’urgence, allant de quelques nuitées à de plus longues durées de mise à l’abri, avec des disparités fortes selon les territoires. 

Après plus de deux ans de réalisation de cette mission, ACINA a néanmoins informé la Préfecture de région en novembre 2020 de sa volonté d’y mettre un terme. En effet, plusieurs constats ont mené à cette décision : 

  • Nos équipes sociales ont souvent été amenées à aller à la rencontre des mêmes familles dans le cadre d’un recensement pré-évacuation sur 4 à 5 terrains différents, portant parfois préjudice à une future relation d’accompagnement vers l’insertion ;
  • Un impact en terme d’insertion et de résorption souvent trop faible par rapport au temps et à l’énergie investis par nos équipes, temps que nous préférons dédier entièrement à l’accompagnement socio-professionnel, à la veille et à la sensibilisation sur les terrains ; 
  • Une double casquette d’opérateur régional d’insertion des ménages et de résorption des bidonvilles d’un côté et de réalisation de recensements pré-évacuation de l’autre pouvant parfois alimenter une confusion sur nos missions auprès de nos interlocuteurs institutionnels et de nos partenaires bénévoles et associatifs.

Suite à l’appel à projet lancé le 9 avril par la Préfecture de région Île-de-France, Coallia sera donc désormais en charge de cette mission suite à un passage de relais ayant finalement eu lieu le 15 septembre 2021 entre nos deux structures. 

ACINA se concentre ainsi depuis le mois de septembre, sur les territoires du programme M.I.A., exclusivement sur ses actions d’aller-vers, d’accompagnement socio-professionnel et de mise en place de projets locaux d’insertion et de résorption.